loader image

Étiquette : <span>équicie</span>

vignette equicie En savoir plus

L’équicie

Enfant allongé sur le dos du cheval

L’Équicie

C’est faire le pari qu’au travers de l’établissement d’une relation positive avec le cheval, toute personne, quelles que soient ses difficultés, puisse mobiliser des compétences qui l’aident à s’épanouir et à vivre en harmonie avec son environnement social.

C’est la pratique de la relation d’aide avec le cheval comme partenaire. Elle s’inscrit dans les actions à médiation animale, et est dispensée par des professionnels formés au métier d’équicien.

Accompagner

Accompagner chaque personne, au travers de la relation avec le cheval, vers une meilleure compréhension d’elle-même et du monde qui l’entoure, dans une démarche philosophique et humaniste.

Comprendre

Étudier, connaître et décoder les comportements de l’équidé : l’observation des indicateurs chevaux et humains permet d’ajuster et de mettre en place des actions favorables à la personne.

Aider

Le travail d’équipe équicienne/cheval est d’aider et d’accompagner la personne dans son développement, en vue d’améliorer sa qualité de vie. C’est un moyen d’aider quelqu’un à s’aider.

Pour les personnes en situation de handicap, cette activité hors des murs de l’institution, donne la possibilité de s’extraire d’une atmosphère extrêmement prégnante ou tout est axé sur le handicap. L’équicie peut permettre de décontextualiser une prise en charge et rend la personne plus perméable, plus disposée à de nouvelles interactions.

Séance équicie enfant

L’équicien-ne

Un métier

Le diplôme d’équicien-ne est reconnu par l’État (arrêté du 20 Janvier 2014), et enregistré au répertoire national des certifications professionnelles.

Professionnel de la relation d’aide avec le cheval comme partenaire, l’équicien-ne est avant tout un professionnel de l’action sociale et médico-sociale et rassemble sous une seule identité professionnelle des compétences dans ces deux domaines.

L’équicien-ne a des connaissances précises dans de nombreux domaines :

  • relations humaines
  • construction de l’individu
  • comportement animal
  • communication inter-espèce
  • éthologie scientifique
  • psychologie
  • anatomie
  • communication (tant dans le domaine humain qu’animal)
  • il est également un cavalier confirmé
Aller plus loin

L’éthologie, Hélène Roche

Courant naturaliste de l’éthologie par Nikolaus Tinbergen

Une pédagogie adaptée

L’équicien-ne participe au développement de la personne en élaborant un projet à mettre en œuvre en équipe. Ce projet peut être à visée éducative, thérapeutique ou de loisirs.

Il-elle travaille, en complément du thérapeute, de l’éducateur ou de la famille, à l’établissement du lien entre le bénéficiaire et son environnement.

Il-elle s’appuie sur le projet de la personne, soit directement en accord avec elle, si ses capacités cognitives et verbales le permettent, soit avec la famille, soit avec l’équipe référente de la personne, ou encore avec un prescripteur médical, para-médical ou social.

Il-elle met à disposition des moyens en regard d’objectifs concrets, réels et vérifiables. Il-elle s’appuie sur des indicateurs d’apprentissages et comportementaux précis en vue d’une évaluation permettant de réactualiser les objectifs initiés. Professionnel de l’observation directe et non de l’interprétation, ses conclusions et synthèses émanent d’une analyse faite à partir d’un recueil de données.

Le métier d’équicien-ne présenté par Isabelle Claude

Enfant qui court avec le cheval

L’équidé

La médiation équine

Le cheval révélateur des comportements humains.

Le cheval, avec ses multiples fonctions et qualités, sert de support, de médiateur, pour amener la personne à retrouver un lieu de plaisir et d’expression sur le mode corporel. Il nous offre une proximité affective, émotionnelle et corporelle.

Il est le centre et l’incarnation de tout un ensemble de signifiants au niveau du réel, du symbolique et du fantasmatique. Ce médiateur hors pair peut apporter des informations sur l’état émotionnel de la personne et influencer positivement son développement physique et psychique.

De la relation avec le cheval, naissent l’utilisation et le développement des pleines capacités de la personne, qu’elles soient psychologiques ou corporelles :

  • communication
  • adaptation
  • apprentissages
  • concentration
  • conscience de soi et de l’autre
  • gestion émotionnelle
  • équilibre postural
  • rééducation motrice
  • utilisation de la motricité fine et globale
  • éveil des sens.
Le concept du cheval miroir

Concept initié par Isabelle Claude, et qui illustre la capacité des chevaux à nous révéler à nous-même.

Grâce à leur perception sensorielle développée ainsi qu’à leur sensibilité, ils mettent en lumière nos côtés obscurs, ceux qu’on ne comprend pas toujours.

Au delà de l’apparence, le cheval nous dévoile et nous aide à comprendre les émotions profondes qui nous habitent.

Laissez-vous guider, à la rencontre de vous même.

La mise en relation avec le cheval va permettre de mobiliser les capacités de la personne, à mettre en place des apprentissages ou à développer de nouveaux comportements.

Cela permet de gagner en complicité, en affirmation de soi et de prendre sa place dans l’espace.

Le cheval miroir de nos émotions, Isabelle Claude
Séance d'équicie

La pratique de l’équicie

Tout au long des séances d’équicie, l’équicien-ne porte une attention particulière à la prise en compte de ce qui est exprimé, et garantit ainsi, autant que possible, les conditions d’une relation positive et le bien-être de la personne comme de l’équidé.

Les séances d’équicie proposent différents types d’ateliers, tout en y mêlant le plaisir du jeu.

Apprentissages simples et complexes qui permettent de travailler à l’amélioration de :
  • la communication
  • la latéralité, le positionnement dans l’espace
  • la tonicité, le sensoriel, l’affect et le langage
Prendre soin de l’animal favorise :
  • la prise de conscience de l’intérêt à l’autre
  • la notion de responsabilité, d’utilité à l’autre
  • le tissage de liens, le renforcement du lien social
  • l’initiation de la possibilité que l’on peut prendre soin de soi, ou que quelqu’un peut prendre soin de l’autre
Communiquer avec le cheval en liberté vise à développer :
  • son langage verbal et non-verbal
  • la confiance en soi
  • l’affirmation de soi

Vous avez un projet ?

Des questions ?

chevaux montés dans un pré fleuri En savoir plus

Notre éthique

paysage lac de montagne

Notre éthique

Je mets en avant les valeurs humaines, comme le respect, l’altruisme et l’équité.

Ces valeurs fondamentales doivent permettre la non-discrimination des personnes en difficulté.

Grâce à une intervention adaptée aux besoins de chacun, je souhaite faire en sorte que le droit à la différence soit reconnu, et donner une chance à tous.

Je souhaite mettre au service des autres, mes connaissances, mon expérience professionnelle dans le champ du médico-social, mon intérêt pour la diversité que nous offre la vie et ma passion pour le cheval, ce compagnon qui me guide depuis plus de 20 ans.

Mon objectif est d’accompagner dans un comportement d’aide, c’est à dire un comportement prenant en compte les notions suivantes :

L’acceptation : C’est respecter l’intégralité de la personne, c’est rendre l’autre digne d’intérêt.

L’absence de jugement : C’est se départir de toute forme d’interprétation, de projection, de jugement, de valeurs positives ou négatives, c’est à dire tout ce qui est contraire à l’acceptation.

Isabelle Isnard

Les devoirs

L’équicien a des devoirs éthiques et moraux envers les personnes qu’il accompagne, ainsi qu’envers les équidés, pour garantir, autant que possible, les conditions d’une relation positive et leur bien-être.

Envers les personnes

  • Contribuer à créer les conditions pour que les personnes ou le groupe soient considérés dans leurs droits, aient les moyens d’être acteurs de leur développement et soient soutenus dans le renforcement des liens sociaux et des solidarités dans leur milieu de vie.
  • Tenir compte de ce qui est exprimé.

Envers les équidés

  • Garantir le bien-être de l’animal grâce à ses connaissances éclairées de ses mœurs.
  • Veiller à ce qu’ils vivent au plus près de leurs besoins naturels, en groupe social inter-espèce.
  • Établir et conserver une relation positive avec l’animal, et ce, du point de vue de l’équidé.
  • Entretenir le plaisir de l’animal à coopérer avec l’humain.
cheval dans le pré avec Isabelle

Les valeurs de l’équicie

Une psychologie humaniste

La psychologie humaniste consiste à accueillir et accepter l’autre dans le respect de ses droits, mettre en avant ses capacités, le responsabiliser, cela passe par une écoute empathique et bienveillante (Carl Rogers) et la prise en compte de ses besoins (Abraham Maslow). En équicie, la personne n’est pas un patient, mais un client.

Une attitude pédagogique

Tout apprentissage qui ne s’ancrerait pas dans la réalité physique, observable, vérifiable, ou qui ne passerait pas par le corps est voué à l’échec. Ainsi, l’équicien favorise des mises en situations où la personne, dans sa relation avec l’équidé, pourra mobiliser ses compétences. C’est le concept de « learning by doing » (« apprendre en faisant ») du philosophe américain John Dewey, ou de la posture des « pédagogies nouvelles » (M. Montessori, C. Freinet, R. Steiner).

Le courant philosophique de la médiation

La maïeutique de Socrate :

La maïeutique consiste à aider la personne à résoudre ses difficultés, à mobiliser ses ressources, à se dépasser, grâce à la présence d’un tiers.

Le cheval permet un rapport au vivant : il réagit et interagit avec son environnement mais également avec l’humain. Il vit dans l’instant présent. C’est également un être vivant qui a ses propres états qui vont interférer avec ceux de la personne : c’est un échange perpétuellement interactif qui renvoie sans arrêt à soi.

Vous avez un projet ?

Des questions ?

Chevaux dans le pré En savoir plus

La Cavalerie

chevaux en stabulation libre

La Cavalerie

Santa Santa
Amande Amande
Paloma Paloma
Idole Idole
HoosHoos
Fiona Fiona
Urubelle Urubelle
Red Red

Un environnement adapté

C’est grâce à sa part sauvage que le cheval peut être révélateur. Comme toute espèce, il est constamment connecté à son environnement. Plus il vivra dans des conditions de vie naturelles plus il sera un coéquipier efficace.

Nos chevaux évoluent en troupeau, sur 10 hectares de pâture, d’avril à octobre, et en stabulation libre le reste de l’année. Leurs conditions de vie leur permettent d’être et de rester “cheval” et ainsi, d’être disponibles physiquement et mentalement pour accompagner tous les publics.

Cheval dans le pré avec Isabelle

Des soins spécifiques

Le partenariat avec le cheval en équicie implique la prise en compte et la compréhension de ce qu’il exprime, tant dans son comportement, que dans son état sanitaire et psychique.

Nos équidés sont suivis en podologie, ostéopathie, alimentation, soins divers… Leur emploi du temps est adapté et varié : sorties, équicie, promenades, massages…

Chaque équidé reçoit des apprentissages adaptés aux besoins de l’équicie et aux situations rencontrées. Les équidés sont préparés de manière à pouvoir se mettre au rythme de la personne. En fauteuil roulant, avec un déambulateur ou atteint de déficience visuelle, la personne peut mener elle-même son cheval ou son poney avec un accompagnement approprié.

Vous avez un projet ?

Des questions ?

Séance d'équicie avec 2 enfants En savoir plus

Les séances d’équicie

séance d'équicie à l'association Équi'symbiose

Les séances d’équicie

Les séances d’équicie visent à mobiliser les capacités de la personne, à mettre en place des apprentissages ou à développer de nouveaux comportements à travers la mise en relation avec le cheval.

En fonction de votre projet, elles peuvent être à visée :

Thérapeutique

Le projet à visée thérapeutique est axé sur la réduction d’une détérioration, physique, mentale ou émotionnelle.

Les séances d’équicie se concentrent autour des aptitudes comportementales de la personne et de son savoir-être.

Le projet s’établit sur prescription d’un professionnel du soin.

icône plume projet thérapeutique

Éducative

Le projet à visée éducative est un accompagnement dans le développement cognitif, sensoriel et émotionnel.

Les séances d’équicie sont axées sur l’acquisition de nouveaux apprentissages et sur le savoir-faire de la personne.

Le projet s’établit en partenariat avec un établissement à caractère social ou médico-social.

icône plume projet éducatif

De loisirs

Le projet à visée de loisirs est orienté vers l’apprentissage, étape nécessaire pour pouvoir prendre du plaisir.

Le projet s’établit en fonction de la demande de la personne, ou d’un parent.

icône plume loisirs
Santa et un enfant dans le rond pendant le brossage

Déroulement des séances

Les séances débutent par un temps d’accueil. C’est une étape essentielle qui permet de se préparer à l’activité, d’opérer des choix (équidé, matériel, lieu, type d’activité) en fonction du projet de la personne, de sa condition physique et de son état d’esprit au moment de l’activité.

Les séances d’équicie peuvent être menées en ateliers individuels ou en groupe.

La durée d’une séance peut varier selon l’âge du cavalier et de son projet (entre une heure et une heure et demi).

Chacun est encadré dés son arrivée et jusqu’à son départ.

Aucune connaissance équestre n’est requise pour ces ateliers.

En fonction du projet individuel et des objectifs posés, différents types d’activités peuvent être envisagés pendant les séances :

  • principalement en rond de longe, dans un espace clos et sécurisé
  • en extérieur dans un espace naturel privilégié

Des lieux adaptés

  • Un rond de longe
  • Une carrière 20 / 40 mètres (en cours)
  • Proximité pleine nature, espace de liberté et d’évasion
  • Des aires de préparation
  • Une sellerie
  • Un accueil avec espace repas / détente (en cours)
  • Toilettes sèches

Les différents types d’activités

Observation et approche en liberté

Avec un cheval, ou même plusieurs, en liberté dans un espace clos et sécurisé, toute personne, quel que soit son handicap, sera invitée à créer une relation positive avec le cheval. Par l’observation d’abord, puis par le contact, la personne se familiarise avec les modes de perception du cheval, elle apprend à décoder ses réactions, son langage, et à prendre confiance en sa présence.

Le pansage

Le pansage est un moment privilégié pour se rapprocher du cheval et nouer une plus grande complicité. Brosser l’encolure et le corps de l’équidé, démêler la crinière ou curer les pieds, sont autant de gestes simples qui permettent de découvrir le plaisir de prendre soin de l’animal et de contribuer à son bien-être.

Mener le cheval en longe

Mener le cheval en longe courte oblige à décider du mouvement, à se concentrer sur les trajectoires, parfois à les anticiper. Il faut amener le cheval à suivre le mouvement, les changements de direction.

Mener le cheval sans longe

Il s’agit de guider le cheval en semi-liberté. C’est l’amener à aller où l’on veut sans pouvoir le guider avec la longe.

Le portage et le ressenti corporel

C’est faire corps avec l’animal par le biais du « holding ». Cela correspond au portage physique : se sentir contenu, maintenu, en bénéficiant du bercement de la chaleur, de l’odeur et des battements du cœur du cheval. Bienfait psychique : donne la possibilité de se développer en tant qu’individu à part entière. (Concept psychanalytique introduit par Donald Winnicott, médecin psychanalyste anglais).

Communication avec le cheval en liberté

Avec le cheval en liberté, il est possible de communiquer à distance pour lui demander de se déplacer d’un bout à l’autre du manège, de marcher, de s’arrêter, de trotter… Cela implique bien sûr de se donner des intentions claires, d’apprendre à gérer son énergie, son propre mouvement et sa posture.

​La fin de séance est marquée par un temps de parole en présence des accompagnants de structure, de la personne elle-même, ou de la famille. Il s’agit d’un moment de partage et de retour sur l’expérience vécue, qui permet à l’équicien de faire une évaluation de la séance et de préparer la suivante

La longe longue

En tant que « longeur » ou sur le dos du cheval en mouvement.

Sorties en extérieur

Au pas, cheval tenu en longe.

Les soins

Nourrir, soigner, doucher, etc.

L’entretien du matériel et de l’habitat de l’équidé

Besoins spécifiques en termes de rééducation motrice, de préhension fine, ou besoin de responsabilisation.

Randonnée / Bivouac

À la journée ou sur plusieurs jours, en fonction du projet.

Initiation à l’éthologie scientifique

Observer et étudier les comportements de l’équidé, d’une part, des personnes d’autre part, c’est chercher à comprendre ce qui se passe du point de vue de l’autre (équidé et/ou humain), aller à l’origine des comportements.

Vous avez un projet ?

Des questions ?